Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
États-Unis

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    historiques des séries tv Index du Forum -> Histoire de la série télévisé -> Histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
capitaine picard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2010
Messages: 628
Localisation: aisne
Masculin Taureau (20avr-20mai) 猪 Cochon
Point(s): 628
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven 11 Fév - 10:21 (2011)    Sujet du message: États-Unis Répondre en citant

Du milieu des années 1940 au milieu des années 1950, la télévision joue surtout sur l'image et les trouvailles visuelles, et cherche à fidéliser le public avec des rendez-vous réguliers de variété ou de divertissement, voire culturels. L'arrivée de grands sponsors permet de produire des dramatiques, des histoires indépendantes, diffusées hebdomadairement sous un générique commun portant le nom du sponsor. On a appelé ceci des anthologies. Elles regroupaient les épisodes sous un même thème, parfois avec un présentateur commun, étaient la plupart du temps diffusées en direct depuis New York, étant tournées dans des conditions plus proches du théâtre que du cinéma.
En 1951, Desi Arnaz et Lucille Ball créent la sitcom I Love Lucy. Ils tournent la série dans des conditions proches de celles du cinéma : à Hollywood, sur 35 mm, permettant la mise en scène et le montage. Cette nouvelle technique permet la rediffusion, auparavant difficilement possible, et donc l'amortissement des coûts de production ainsi que l'augmentation des budgets. Ceci entraine une délocalisation de la production de New York vers Hollywood, possédant de meilleures ressources techniques (studios, matériel...) et artistiques (vedettes, techniciens…)..
Les premières séries télévisées américaines ont puisé leur inspiration dans des constantes de la culture américaine : le policier et le western. La télévision étant un media nouveau, il a été nécessaire de tout inventer et essayer, mais dans un contexte ou les impératifs économiques et moraux (l'Amérique puritaine et le code Hays) bridaient les possibilités. Cela, combiné aux influences de la radiophonie, du théâtre et du cinéma, a exacerbé la créativité des auteurs. Très vite sont apparus le fantastique et une manifestation précoce de space opera à savoir Star Trek, l'espace étant un élément grandissant de la culture américaine avec la conquête spatiale. Le genre espionnage se développe aussi, en corrélation avec la guerre froide. La créativité des auteurs produit alors des séries hybrides : Les Mystères de l'Ouest, qui mêle fantastique, espionnage, science-fiction et western, ou Des agents très spéciaux, qui mêle science-fiction futuriste et espionnage.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 11 Fév - 10:21 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
capitaine picard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2010
Messages: 628
Localisation: aisne
Masculin Taureau (20avr-20mai) 猪 Cochon
Point(s): 628
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven 11 Fév - 10:21 (2011)    Sujet du message: Royaume-Uni Répondre en citant

La BBC s'intéresse à la télévision dès 1929. Après quelques essais techniques, elle acquiert des studios en 1932. En 1936, le groupe diffuse déjà des programmes réguliers ; les diffusions utilisent d'abord en alternance les équipements de deux concurrents, Baird et Marconi EMI, puis par la suite uniquement ceux de Marconi, supérieurs techniquement. En 1939, 11 000 postes de télévision reçoivent les programmes, avant que la guerre n'éclate et que tout programme soit interrompu.
Les diffusions reprennent en juin 1946 sur la seule BBC. Une loi sur l'ouverture de la télévision au privé passe en juillet 1954 et lance la création du Independant Television Authority (ITV). En juillet 1955 démarre la première série télévisée britannique : Dixon of Dock Green de Ted Willis sur la BBC. Ce n'est qu'en septembre 1955 que ITV commence à émettre, sous la forme de quinze compagnies locales de diffusion et de production, parmi lesquelles Associated Rediffusion (Londres et banlieue en semaine), ATV (Londres le week-end), Granada TV (Angleterre nord-ouest en semaine) et d'autres, notamment pour l'Écosse et le Pays de Galles.
Cette profusion de productions indépendantes concurrentes pousse la BBC à développer une grande créativité dans ses fictions et à instaurer une liberté de ton suprenante pour une chaîne publique. La firme ITC, de Lew Grade, qui vendra en général en parallèle sur le marché américain, produit pour des diffusions sur ITV, à commencer par Robin des Bois (de Ralph Smart, 1955), puis Colonel March (1957). Par la suite, ce sont ces deux genres principaux : série historique et policière, qui seront produits pour la télévision britannique (Guillaume Tell en 1958 sur ITV, Ivanhoé en 1958 sur BBC, Ici Interpol en 1959 sur ITV, Sir Francis Drake, le corsaire de la reine en 1961 sur ITV, etc). En 1959, ITV produit L'Homme invisible de Ralph Smart et ouvre la porte au genres de la science-fiction et du fantastique. Cette période des années 1950 et du début des années 1960 a été appelée l'Âge d'or de la télévision britannique.
BBC Two démarre en avril 1964, avec la production Kiss me Kate. À partir des années 1960, les séries d'aventure se raréfient mais les productions de science-fiction/fantastique se développent, majoritairement par les œuvres de Gerry Anderson, ainsi que la série Doctor Who. L'espionnage connaît lui aussi l'essor avec des séries majeures comme Destination danger (de Ralph Smart, 1960), Chapeau melon et bottes de cuir (1961), mais aussi L'Homme à la valise (de Denis Spooner, 1967).
On commence à envisager des diffusions en couleur, mais les normes ne sont pas encore décidées en Europe. Finalement, entre le système NTSC américain, le SECAM en France et le PAL en Allemagne, c'est le PAL qui est choisi et la diffusion couleur commence en décembre 1967. Trois compagnies ITV importantes sont créées en 1968. Associated Rediffusion fusionne avec ABC TV (Associated British picture Corporation) pour former Thames Television, afin de desservir Londres et sa banlieue en semaine. C'est ce groupe qui produira Benny Hill. LWT (London Weekend Television) est aussi créé la même année pour les diffusions du week-end. En même temps démarre Yorkshire Television (YTV).
Pendant cette période, des séries de genre aventurier-justicier se développent, telles Le Saint (1962, ITV) ou Amicalement vôtre... (1971, ITV). C'est aussi la naissance des séries hybrides fantastique/espionnage : Les Champions (1968, ITC), ainsi que le chef-d'œuvre allégorique Le Prisonnier (de Patrick McGoohan, ITV).
Les genres aventurier-justicier et espionnage déclinent au début des années 1970 avec Poigne de fer et séduction (de Gerry Anderson, 1972, sur ITV). Dans le même temps, l'audience s'équilibre entre la BBC et ITV. Une première chaîne câblée débute en 1972 à Greenwich, desservant 9000 foyers. En 1982 apparaît la chaîne commerciale Channel 4.
Des séries plus modernes apparaissent, relevant du genre procédural et de l'adaptation du patrimoine littéraire policier britannique : Hercule Poirot d'Agatha Christie (Hercule Poirot1989, LWT), Campion de Margery Allingham (Campion, 1989, BBC), Sherlock Holmes de Conan Doyle (Les Aventures de Sherlock Holmes1984, Granada TV), Inspecteur Morse de Colin Dexter (Inspecteur Morse, 1987, ITV), Frère Cadfael d'Ellis Peters (genre de policier-médiéval — Cadfael, 1994, ITV).
Depuis l'apparition du réseau ITV la concurrence entre les chaînes a sans cesse stimulé la création britannique. La qualité de la production télévisuelle britannique est mondialement reconnue, non seulement dans le domaine de la fiction, mais aussi dans celui des dramatiques et du documentaire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
capitaine picard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2010
Messages: 628
Localisation: aisne
Masculin Taureau (20avr-20mai) 猪 Cochon
Point(s): 628
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven 11 Fév - 10:22 (2011)    Sujet du message: France Répondre en citant

Les premières séries françaises ont elles aussi puisé leur inspiration dans la culture historique (Maison RougeThierry la Fronde). Elles ont souvent été inspirées de romans-feuilletons: RocamboleVidocqJacquou le Croquant et bien sûrBelphégor, pour ne citer que les plus connues. La télévision française est également, dès l'origine, friande de séries policières: Les Cinq Dernières MinutesLes Enquêtes du commissaire MaigretCommissaire MoulinLes Brigades du Tigre(cette dernière série mêlant intrigues policières et culture historique).
Jusqu'au début des années 1980, la télévision française était un monopole d'État et subissait des contraintes extrêmement fortes (moyens financiers limités, autocensure), ce qui ne l'a pas empêché de produire parfois des séries iconoclastes comme Les Shadoks, créée en 1968. Selon certains observateurs, la fin du monopole a compromis la qualité des productions françaises. En effet, rares sont les séries françaises contemporaines accueillies favorablement par la critique.
Ainsi, dans les années 1990, la télévision française voit, avec AB Productions, l'arrivée de nombreuses sitcoms telles que Salut les MusclésPremiers Baisers ou Hélène et les Garçons qui subissent les foudres de la critique mais reçoivent les faveurs du jeune public. Si certaines séries françaises diffusées actuellement sont de grands succès en termes d'audimat (Plus belle la vie est suivie quotidiennement par 5 millions de téléspectateurs en moyenne), aucune d'entre elles n'a connu de succès d'estime comparable à celui de leurs cousines américaines. Des séries françaises comme Section de recherches ou L'Hôpital reposent sur des intrigues inspirées des séries américaines à succès, mais sont comparées négativement à leurs modèles (respectivement Les Experts et Grey's Anatomy) et n'ont pas eu l'audience escomptée.
On peut noter au moins deux grandes constantes dans les séries françaises contemporaines : l'importance des fictions policières (NavarroJulie LescautFemmes de loi…) et celle des fictions basées sur un personnage principal positif, faisant l'éloge de la solidarité (L'InstitLouis la BrocanteJoséphine, ange gardien…).


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:18 (2016)    Sujet du message: États-Unis

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    historiques des séries tv Index du Forum -> Histoire de la série télévisé -> Histoire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Thème créé par Concept GraphiK'
Traduction par : phpBB-fr.com